Pourquoi consulter un ostéopathe pendant et après une grossesse ?
Bébé Grossesse Santé

Pourquoi consulter un ostéopathe pendant et après une grossesse ?

Pour soulager les différents troubles de la femme enceinte, choisir l’ostéopathie peut s’avérer judicieux, d’autant que, pendant la grossesse, la prise de médicament est souvent contre-indiquée. Dès lors, l’ostéopathe, à l’aide de manipulations douces, peut prévenir et améliorer certains maux comme les troubles du sommeil, les remontées acides et les lombalgies dues au poids du bébé.

Après l’accouchement, et même s’il s’est bien déroulé, amener le bébé en consultation chez l’ostéopathe permet de mettre en évidence d’éventuelles tensions passées inaperçues. Le thérapeute sera ainsi en mesure de rétablir l’équilibre global du jeune enfant, favorisant ainsi son développement et son bien-être. Il pourra également ausculter la jeune maman pour s’assurer que l’ensemble des zones sollicitées pendant la grossesse et l’accouchement ont bien repris leur place.

Un soulagement pendant la période de grossesse

Une femme enceinte, durant toute sa période de grossesse, nécessite un suivi strict. Tout au long de la grossesse, la pression abdominale et la masse augmentent, la colonne vertébrale se cambre. La médecine douce est un bon moyen de soulager les maux ou encore les sensations d’inconfort que ces désagréments peuvent engendrer. En l’occurrence, jambes lourdes, troubles gastriques, douleurs lombaires, maux de tête récurrents sont autant de raisons pour une consultation chez un ostéopathe. L’ostéopathe va faire en sorte de stimuler certaines parties du corps pour améliorer le bien-être en général d’une femme enceinte.

Un traitement doux pour nourrisson

Dans certains cas, l’accouchement peut engendrer des séquelles chez le nourrisson. Il est notamment préférable de consulter un ostéopathe quand la durée du travail a été trop longue ou trop courte, si l’expulsion a nécessité l’utilisation de forceps ou de ventouses, si le bébé est né par césarienne ou encore s’il y a souffrance fœtale ou réanimation, même légère, du bébé. Dans ces cas, il peut arriver que le nouveau-né présente des difformités au niveau des hanches et des membres inférieurs, du crâne ou du visage (notamment le nez) ; on note aussi certains troubles comme les sursauts, le fait qu’il pleure trop longtemps, qu’il régurgite souvent ou dort peu. Tous ces symptômes sont autant de raisons de recourir à un ostéopathe afin de pallier ces dysfonctionnements chez les bébés. Une correction manuelle appropriée par des mains expertes permettra au bébé de démarrer sainement sa vie.

Si tout s’est bien passé, et c’est évidemment ce qu’on souhaite à toutes les mamans, la consultation chez un ostéopathe peut s’avérer utile pour éviter le syndrome dit de la tête plate. En effet, le nourrisson peut vite avoir tendance à dormir la tête inclinée, toujours du même côté. À son jeune âge, la boite crânienne est encore souple et s’assoupir de façon prolongée sur la même face du crâne peut donner une forme bien spécifique à ce dernier, d’où le nom de tête plate. Cela est souvent signe de tensions ou d’un manque de mobilité de certaines zones. L’ostéopathe, toujours avec douceur, saura libérer ces zones et ainsi rétablir l’équilibre global de bébé. Cela pourra également avoir comme effet de diminuer les troubles du sommeil ou ceux liés à la digestion (reflux).

Vous l’aurez compris, l’ostéopathie est clairement adaptée aux mamans, futures mamans et bébés. Sachez cependant que l’ostéopathie n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale mais, en revanche, une grande majorité de mutuelles prennent en charge une voire plusieurs consultations par an. Pour en savoir plus, contactez votre caisse de sécurité sociale pour connaître les modalités de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *